Le terroir

Le domaine Boucabeille : 28 hectares de vignes sur les coteaux de schistes de la colline de Forca Real, près de Perpignan.

Ce domaine est né d’un pari insensé :

remonter la vigne sur ces coteaux où étaient faits pendant des siècles les meilleurs vins de la région. La culture de la vigne avait en effet été abandonnée au cours du XXème siècle jugée trop difficile et trop peu rentable.

La replantation a lieu au milieu des années 70, en pleine garrigue, parmi une faune et d’une flore extrêmement hostiles pour des jeunes plants de vigne.

Résultat : 11 «terrasses» d’une centaine de mètres de long et d’une vingtaine de mètres de large situées entre 200 et 350 mètres d’altitude. Les terrasses sont séparées par des chemins qui suivent les courbes de niveau du lieu. L’orientation Sud-Est des parcelles expose à une influence maritime et met à l’abri du soleil brûlant du soir. D’imposants schistes datant de l’ère primaire (400/500 millions d’années) affleurent sur l’ensemble du vignoble et lui confère une forte identité.

A près de 40 ans, la vigne s’épanouit aujourd’hui sur ces coteaux : les racines ont plongé profondément dans un sol léger, perméable et sec. Elles ont trouvé dans les failles humides de la roche-mère les éléments nécessaires à leur croissance.

Autour de la vigne : plantation dans les années 90 d’une forêt d’une vingtaine d’hectares comportant les principales essences méditerranéennes de pins et de chênes.
Près d’une centaine de ruches y favorisent la pollinisation de la flore.

C’est dans cet environnement, patiemment constitué depuis plus de 30 ans, loin des villages et loin de toutes autres activités, que le Domaine produit des raisins dans le respect du cahier des chartes de l’ agriculture biologique.

Les fortes pentes du vignoble obligent et obligeront toujours à réaliser les travaux de la vigne à la main.

J’interviens peu sur les fermentations des moûts en cuve afin que le vin reste le témoignage de ce terroir.

Jean Boucabeille, vigneron.